eMouaten

Donald Trump accusé de racisme par la Chambre des représentants

Rédigé le 17/07/2019
CI - eMouaten


La Chambre des représentants, à majorité démocrate, a adopté mardi 16 juillet une motion condamnant les “commentaires racistes de Donald Trump légitimant et accentuant la peur et la haine des nouveaux Américains et des personnes de couleur”, indique Politico, qui souligne qu’il s’agit d’une “réprimande extraordinaire” infligée au président américain. “Mais les démocrates n’ont pas réussi à gagner le soutien généralisé des républicains” : quatre seulement ont voté pour la résolution, contre l’avis de leur parti. “La mesure survient après une avalanche d’attaques personnelles” du locataire de la Maison-Blanche contre quatre élues démocrates de la chambre basse du Congrès américain, Alexandria Ocasio-Cortez (New York), Ilhan Omar (Minnesota), Rashida Tlaib (Michigan) et Ayanna Pressley (Massachusetts)”, recontextualise le site. Il avait dit dimanche à ces femmes – issues de minorités mais toutes citoyennes américaines – de “retourner” dans leur pays d’origine. Puis, sous le feu des critiques y compris dans son camp, avait persisté le lendemain, les accusant de “haïr” les États-Unis.